Maisons en terre crue du Marais d'Ouzilly-Vignolles 86

Les techniques de construction en Terre crue

Aujourd’hui encore, plus de la moitié de l’humanité vit dans un habitat en terre. Il en existe sur les cinq continents et sous tous les climats. En France, l’habitat en terre crue ancien représente environ 15% du patrimoine architectural. En fonction des lieux, des cultures, des types de terre, des coutumes, les différentes façons de construire peuvent se résumer en quatre grandes catégories, la bauge, le pisé, le torchis et l’adobe :
la bauge :  consiste à entasser des “levées” successives de 40 à 60 cm, d’un mélange à l’état plastique de la terre choisie, d’eau et de fibres diverses.
le piséla matière première peut être la même que pour la bauge, mais le mélange demande moins d’eau. L’édification du mur se fait en tassant à l’aide d’un pisoir [1] le mélange à l’état humide dans un coffrage de bois de la largeur du mur à construire. Cette méthode confère à la terre une “compacité” bien supérieure à la méthode précédente et permet d’édifier des murs porteurs de hauteur supérieure. Les maisons en pisé à plusieurs étages sont courantes dans certaines régions (Normandie, Auvergne, Quercy, Rhône-Alpes…).
le torchis : cette fois le mélange de terre et de fibres longues (paille, foin) vient colmater un treillis de bois rigide ou souple, lui même fixé sur une ossature porteuse en bois. Cette technique permet également plusieurs étages. On la trouve plus souvent en zone urbaine (maisons à colombages).  C’est la seule technique de construction terre qui soit antisismique. Dans notre région, surtout en zone rurale, on trouve un torchis horizontal appelé “bouzillis” en guise d’isolation entre deux étages.
l’adobe : c’est un système de construction en petits éléments. Le mélange, à l’état visqueux est plaqué dans un moule de bois en forme de brique. Les briques ainsi réalisées sont mises a sécher et le mur est monté à l’aide de ces briques sèches, crues, collées au mortier de terre. Ce système est pratique pour créer des éléments complexes, courbes, cloisons intérieures, voutes, etc….

[1] Pisoir : appareil en bois pour “damer”, tasser, le mélange dans le coffrage.