L’équipe CiTerre-Terra Villa devant la maison-musée.

L’équipe CiTerre-Terra Villa devant la maison-musée.
© Photo NR

L’association CiTerre – Terra Villa, qui gère les maisons en terre crue d’Ouzilly-Vignolles, à Moncontour, vient de mettre en ligne son site internet.

 
Lors de son assemblée générale début mars, le conseil d’administration de CiTerre-Terra Villa annonçait que le bureau serait remanié le 22 mars. Le confinement est passé par là et les quinze membres ont dû attendre juin pour élire un nouveau bureau et leur président, Franck-Joseph Théodore. Ils n’en ont pas moins travaillé pour réaliser leur nouveau site web (1), à raison de trois visioconférences par semaine depuis le début du confinement.
Un site web participatif et évolutifTrois acteurs essentiels ont travaillé à la création du site web : Sébastien Veyrin Forrer s’est chargé des photos, François Peyrat de la recherche des textes et de la documentation, et Auguste Pineau, de la mise en place du site. Le photographe loudunais Christophe Charpentier les a conseillés, et Patricia Guillaume, peintre à Aulnay, a créé le nouveau logo de l’association.
Auguste Pineau l’assure : le site se veut participatif et évolutif. Participatif car les membres de l’association peuvent y ajouter des articles, mais également parce que les habitants d’Ouzilly-Vignolles, propriétaires de maisons en terre, ont accepté que les photos figurent sur le site.
« Nous voulons aussi que le site ait une fonction pédagogique, précise-t-il. C’est la raison pour laquelle nous parlons de l’histoire et du patrimoine des maisons en terre crue d’Ouzilly-Vignolles, mais aussi de celle des marais de la Dive du Nord. Sans le marais, il n’y aurait pas de maisons en terre. Il y a un siècle et demi, ces terrains étaient encore inondés ». L’association vise une nouvelle dynamique au travers de ce site web : les visiteurs du site internet doivent avoir envie de devenir des visiteurs du site Terra Villa. « Il faut venir ressentir les choses, affirme Franck-Joseph Théodore, sentir la différence de température dans ces maisons, sentir la terre et la toucher. »
Les visites se poursuiventLes membres de l’association restent présents pour accueillir les visiteurs. Pour son président, « CiTerre doit être une référence », en tant que Centre d’interprétation du patrimoine « Nous sommes là pour échanger, répondre aux questions et mutualiser nos connaissances. Nous présentons aussi d’autres constructions respectueuses de l’écologie et de la biodiversité », précise-t-il.
CiTerre a mis en place un dispositif qui permet de respecter les gestes barrière et, ainsi, recevoir visiteurs et groupes. En revanche, le marché annuel des producteurs de Pays, initialement prévu le 23 août, est annulé. 
(1) https://www.maison-en-terre-du-marais.fr/ > Le bureau : Franck-Joseph Théodore, président ; François Peyrat, Béatrice Cottet, Régis Ouvrard, vice-présidents ; Alain Dupré, secrétaire ; Patricia Guillaume, secrétaire-adjointe ; Auguste Pineau, trésorier ; Gérard Labbé, trésorier adjoint.
Correspondante : Thérèse RINUIT